L’importance et l’utilité de vider sa tête

Vide ta tête sont les mots que je répète le plus souvent à tous ceux avec qui je collabore. C’est, la plupart du temps, le premier conseil que je donne à mes clients pour qu’ils (et moi-même) soient en mesure d’avoir une meilleure vue d’ensemble de ce qui se passe réellement là-haut. Je ne parle pas simplement d’écrire ses tâches ou ses idées, mais bien de vider l’entièreté de ce que notre cerveau contient.

Avec le temps, j’ai constaté que si ça semble simple et évident pour moi, c’est loin d’être la même réalité du côté de ceux qui reçoivent mon précieux conseil. Quand on porte plusieurs chapeaux, comme c’est le cas pour la grande majorité d’entre nous, on en vient à être habitué de vivre avec un cerveau qui roule à 100 milles à l’heure. On reçoit, procède et relance, littéralement au quart de tour, une sacrée tonne d’information.

Endurcis à fonctionner avec ce bourdonnement continuel, c’est pas évident de bien saisir ce que signifie vider sa tête, mais encore comment et surtout, à quoi ça sert finalement?

Premièrement, le mot vider dans mon conseil ne veut pas dire que vous devez brancher la balayeuse dans chacune de vos oreilles pour aspirer l’information qui se trouve dans votre cerveau et ainsi obtenir une pause mentale bien méritée… trop beau pour être vrai. On n’y échappe pas, encore une fois, un peu de travail est nécessaire pour parvenir à sortir tout le brouhaha qui nous encombre.

Vider sa tête représente l’action de prendre un moment seul avec vous-même pour réfléchir et utiliser le support qui vous correspond le mieux (papier et crayon ou application) afin d’extraire tout ce qui se trouve entre vos deux oreilles.

Ici, j’attire votre attention sur être seul avec vous-même pour réfléchir. Évidemment, c’est pas au beau milieu de l’heure de pointe de nos obligations et de nos responsabilités quotidiennes qu’on est bien placé pour faire ce genre d’exercice. Pensez donc à choisir un moment où l’atmosphère est plus calme pour vous et où vous ne serez pas déconcentré à toutes les 10 secondes par l’armée de gens qui requièrent votre attention. C’est la première étape du “comment arriver à vider sa tête” et elle est fondamentale.

L’autre partie du “comment”, c’est d’utiliser le support le plus cohérent avec votre personnalité. Il est essentiel de choisir consciencieusement l’outil que vous allez utiliser selon ce qui vous correspond le plus. Par exemple : si vous aimez écrire sur du papier, vous pouvez prendre un joli cahier qui vous inspire et y ajouter différents onglets (idées, craintes, projets, tâches, rêves, accomplissements, etc.). Bien sûr, vous n’êtes pas obligé de fonctionner avec des onglets, vous pouvez tout aussi bien l’utiliser plutôt comme un journal de bord en commençant avec la date du jour. Vous pouvez aussi préférer une application sur votre cellulaire ou encore un logiciel de votre ordinateur. L’important, c’est que ce soit un outil que vous aimez et que vous allez avoir le goût et le réflexe d’utiliser. Prenez toujours le même pour éviter de vous éparpiller et assurez-vous qu’il soit, en permanence, à portée de mains, là où vous prendrez le temps pour y inscrire tout ce que vous avez en tête.

Maintenant, parce que c’est la seule manière de faire le ménage de façon concrète, voici en quoi c’est utile et essentiel de vider sa tête et de le faire le plus souvent possible :

D’abord, comme j’ai dit au début, ça permet d’avoir une vue d’ensemble de votre réalité. De distinguer ce qui est primordial pour vous, de ce qui vous encombre ou vous tourmente, et où vous en êtes versus où vous voulez aller. C’est comme si vous magasiniez un nouveau meuble, vous pouvez imaginer le produit fini, mais c’est pas mal mieux de voir l’image sur la boîte n’est-ce pas? C’est ce qui vous permet de passer à l’action en décidant de l’acheter ou non… excepté que vous allez être en mesure d’établir un plan pas mal plus clair que ce qui est généralement fourni avec des meubles.

Ensuite, c’est probablement la meilleure chose au monde pour ralentir les moteurs et vous donner un peu de répit. Mettre en mots ou en dessins toutes vos pensées, tâches, idées, etc. va vous permettre de vous déposer et de laisser entrer un peu d’air frais là-haut. Oxygéner vos pauvres cellules remplies à ras bord comme le sac à dos d’un backpacker en voyage autour du monde.

Vous pourrez facilement modifier et peaufiner ce qui est sur papier ou à l’écran tant et aussi longtemps que vous en sentirez le besoin. Ça vous permet de valider vos concepts et de prendre conscience de ce qui est récurrent, donc, de ce qui vous importe ou vous bloque réellement. Vous serez en mesure de faire des liens entre vos différents projets et ainsi solidifier les motivations qui vous poussent à vouloir les réaliser.

Ne rien oublier et à avoir l’esprit plus clair pour déterminer où et comment vous mettre en action. Adieu brouillard, bonjour la capacité d’analyse et de meilleure prise de décision puisque vous êtes en mesure de sélectionner uniquement les bonnes données pour ce que vous voulez accomplir à cet instant. Les paramètres qui vont vous conduire au résultat souhaité seront plus faciles à définir.

Vous pourrez constater votre progression et, par le fait même, être encouragé à poursuivre ce que vous avez entrepris jusqu’à maintenant.

Vous allez assimiler plus rapidement vos apprentissages puisque vous intégrerez l’information de plusieurs manières donc vous vous rappellerez plus facilement vos enseignements. Si vous êtes ordonné en plus, vous retrouverez ce qui peut vous être utile en un rien de temps aux moments opportuns.

Sans aucun doute, vider sa tête force à prendre du recul et à vous consacrer sur ce qui est fondamental, ici et maintenant. Ce ne sont pas toutes les idées qui sont bonnes et souvent, celles qui ont du potentiel ont besoin de mijoter un certain temps pour s’assurer de leur sens ou, au contraire, pour colmater leurs lacunes.

Finalement, ça vous donne une perspective différente et vous aide à réfléchir sur votre compréhension et votre perception des choses. D’une façon ou d’une autre, ça vous pousse indirectement à être plus honnête envers votre propre personne et à vous ouvrir à d’autres facettes de celle-ci. Vous pourrez probablement y découvrir certains patterns qui vous nuisent, vous apercevoir que vous vous en faites beaucoup pour une situation qui n’est finalement pas si complexe, ou encore, vous reconnaître des forces et des bons coups.

Ce que vous allez relire représente ce que vous pensez et ce que vous pensez a une influence majeure sur ce que vous faites et devenez. Alors, rendez-vous service : videz votre tête et laissez votre coeur s’en mêler! 😉

A+

Sabrina Daoust

Laisser un commentaire

Revenir en haut de page